Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La disparition de Jim Sullivan, Tanguy Viel

disparition de jim sullivan.jpg

Revoilà encore Tanguy Viel sur ce blog. Paris-Brest, Article 353 du code pénal, et maintenant La Disparition de Jim Sullivan. C'est qu'il est difficile de résister à son écriture, toujours teintée de distance espiègle. Ici, il nous fait le coup du roman américain, qui épuise tous les poncifs de la littérature et du cinéma US. Du Road-trip en vieille Dodge, au quinqua divorcé, posté en mode espionnage devant la maison de son ex-femme. 

L'originalité du récit, c'est la présence constante de cet auteur mystérieux, qui passe son temps à jurer ses grands dieux qu'il ne va pas vraiment l'écrire, ce roman américain. Du moins, pas comme ça.

Inutile de préciser que le processus de création du récit compte ici autant que le récit lui-même. Toujours cette distance propre à Tanguy Viel, ce tourbillon de la mise en abyme qui nous fait perdre notre chemin et qui marque l'empreinte de l'auteur.

La Disparition de Jim Sullivan, Tanguy Viel (France). Minuit Double. 7 €

0 commentaire

Écrire un commentaire

Optionnel